Joyeux anniversaire, Molière !

Le rire ne connaît pas de date de péremption ! 400 ans après avoir été porté sur les fonts baptismaux, Molière est toujours sous le feu des projecteurs. A la Comédie Française, Jean-Baptiste Poquelin a déjà été joué 34 250 fois ! La plus belle des récompenses pour un artiste quasiment mort sur les planches… qu’au fond il n’a jamais quittées. Gageons que son fantôme suit avec bienveillance chaque nouvelle interprétation de ses pièces !

L’auteur possédait le génie de la comédie et l’homme celui de la bienveillance. La preuve en 2 anecdotes célèbres :

1 – On imagine souvent Molière comme un enfant de la balle. En réalité, son père exerçait la tâche de tapissier du roi et était un représentant prospère de la bourgeoisie. Inscrit au Collège de Clermont (actuel lycée Louis-le-Grand), le petit JB Poquelin s’est avéré un élève brillant. Reste que quelques années plus tard, il aura le courage de tout quitter pour devenir comédien et sillonnera pendant 13 ans tous les tréteaux de France et de Navarre avant de connaître le succès à la Cour. Un bel exemple de passion, de détachement et d’indifférence, au regard de la société !

2 – Le 17 février 1673, la troupe se prépare pour la 4ème représentation du Malade imaginaire. Molière est si épuisé que ses amis lui conseillent d’annuler la pièce. Il leur oppose un refus catégorique. Impensable pour lui de priver de travail « 50 pauvres ouvriers qui n’ont que leur journée pour vivre. Molière l’ignore encore mais il quittera la vie à l’issue de cette représentation et de cette ultime bonne action.

Au sujet des photos : les personnages qui sortent des pages de l’intégrale de Molière ont été dessinés par Charles Bétout, principal costumier, entre 1919 et 1939, de la Comédie Française. L’exposition de ses pastels délicats et marqués au sceau des années folles fait partie des animations proposées par la Comédie Française dans le cadre de « Molière 2022 ». Toutes les infos sur https://www.comedie-francaise.fr/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    • Merci 🙂 ! Molière aurait sans doute aimé fêter ses 400 ans sur les planches, avec ses personnages ! Sur le site de La Comédie Française, plusieurs pastels de Bétout sont reproduits. Chaque dessin est accompagné de quelques lignes de commentaire. On a l’impression de se promener, côté « coulisses », parmi une collection de costumes !