Les lions de Sicile (Auci)

Acheter des livres, c’est un peu comme cueillir des fleurs. Sur les tables colorées des libraires, chaque ouvrage est une nouvelle tentation, un nouveau calice rempli de nectar. Lequel choisir ? On caresse distraitement les pétales lisses des pages. On hésite… Et sans trop savoir comment on se retrouve devant la caisse avec un bouquet conséquent… des euros en moins sur son compte en banque et beaucoup de livres en plus sur sa PAL !

Mais toutes les fleurs ne se ressemblent pas. Certaines sont discrètes presque secrètes, d’autres décoratives et flamboyantes, d’autres encore vivaces, carnivores et luxuriantes. La saga des Florio (dérivé du nom « Flory » qui vient de « florius », « fleur » en latin) appartient sans conteste à la dernière catégorie ! Car une fleur peut cacher un lion…

.

A PROPOS DE L’HISTOIRE – Aux Florio, l’Italie et la Calabre ne suffisaient pas, il leur fallait la Sicile, une île ouverte sur le monde entier, leur permettant de négocier avec l’Europe puis l’Amérique… Partis de rien, rejetés par les Palermitains, Paolo et Ignazio Florio vont poser, en ce XIXème troublé, les bases d’un véritable empire commercial et forcer Palerme, maîtresse très aimée mais capricieuse et impérieuse, à les accepter. L’histoire de cette famille hors du commun ne fait alors que commencer.

Un sentiment identique s’est vite emparé de Vincenzo, à son insu, et il convoite cet endroit comme on désire le corps d’une femme. Certains attachements sont ainsi : ils grandissent en vous sans se faire remarquer ; un beau jour, ils deviennent irrépressibles ; et ils durent ensuite toute une vie.

.

Dans ce 1er tome, qui court sur 3 générations, rien ne manque : lignée d’hommes forts et inflexibles, grande histoire d’amour, souffle de l’histoire, émergence du capitalisme et des nouvelles technologies alors que l’aristocratie retourne à la poussière splendide de la Sicile… Une histoire d’autant plus prenante que la famille Florio a vraiment existé.

C’est sûr : les lions sont une espèce endémique en Sicile ! Grâce à Stéfania Auci, nul n’est plus censé l’ignorer !

.

Les lions de Sicile – Stefania Auci – 3 mai 2021 – Albin Michel – 531 pages

8 commentaires

    • Le roman se lit tout seul ! L’ascension de la famille Florio nous entraîne dans son sillage. On est portés. Si la Sicile n’a pas pu résister aux Florio… en tant que lecteurs, nous n’avons aucune chance 😉

  1. Tes mots sont de douces fleurs scintillantes, je les admire avec délice. Merci.
    Néanmoins, je ne ferai pas ce voyage aux Florio. L’Amazonie, les rythmes colorés brésilien m’attirent davantage, en ce moment.
    Agréable dimanche

    • Merci Eleonore ! L’hiver et ses frimas ont leur charme mais incitent aussi aux rêveries exotiques… Je comprends ton attrait pour l’Amazonie, ses couleurs, son soleil et sa nature luxuriante. Hâte de découvrir l’ouvrage qui a retenu ton attention et de me plonger dans les réflexions et émotions que t’inspireront les rythmes brésiliens ! Un dimanche soir cosy, doux et reposant.

Répondre à MarylèneAnnuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *